L'hebergement du site a été renouvelé pour 2017

Apprendre Ayat al kursi (verset du trône) Sourate 2 verset 255

Si vous avez un micro , vous pouvez vous enregistrer afin d'améliorer votre prononciation.

In order to view this object you need Flash Player 10+ support!

Get Adobe Flash player

Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même «Al-Qayyûm». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône «Kursiy», déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. Sourate 2 Al-Baqarah verset 255 | traduction rapprochée

Abou Hourayra a dit : «  Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) m’a confié la garde de la zakate du ramadan. Et puis quelqu’un vint prélever des denrées et je l’ai saisi et lui ai dit : je t’emmènerai au messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui). Il me dit : «  lâche-moi, nous sommes, ma famille et moi-même très nécessiteux ». Je l’ai relaxé.

Au matin, je me suis rendu auprès du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et il m’a dit : «  Il a évoqué une grande nécessité et une famille (nombreuse). C’est pourquoi j’ai eu pitié de lui et l’ai relaxé. » « La vérité est, dit le Prophète, qu’il vous a menti et il retournera. » C’est alors que j’ai su qu’il retournerait puisque le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) l’a prédit. Je l’ai guetté et il revint prélever de la nourriture et je l’ai saisi et lui ai dit : je le présenterai au Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui). Il dit alors : « Lâche-moi, nous sommes ma famille et moi-même très nécessiteux ». Je l’ai relaxé. Au matin je me suis rendu auprès du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et il m’a dit : « Qu’a fait ton prisonnier d’hier ? – Je lui dit, ô Messager d’Allah ! Il a évoqué le besoin et une famille (nombreuse). C’est pourquoi j’ai eu pitié de lui et l’ai relaxé. » La vérité est qu’il vous a menti et il reviendra, dit le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Je l’ai guetté pour la troisième fois et il revint prélever de la nourriture et je l’ai saisi et lui ai dit je t’emmènerai au messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) car c’est la troisième fois que tu prétends que tu ne reviens pas mais tu l’as fait. Il dit : «  laisse-moi t’apprendre des mots qui te seront utiles.
-Lesquels, lui ai-je dit ?
- quand tu te couches sur ton lit, récite le verset du Trône : Allah, il n’y a point de divinité en dehors de Lui, le Vivant, le Substituant » jusqu’à la fin du verset. Si tu le fais Allah t’affectera un gardien, et Satan ne s’approchera pas de toi jusqu’au matin. « Je l’ai relaxé. Et puis, au matin, je me suis rendu auprès du messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et il m’a dit : « qu’a fait ton prisonnier d’hier ? Je lui ai dit : «  Il a prétendu m’avoir appris des mots dont Allah me fera profiter… »
- Quels sont les mots ?
- Il m’a dit : quand tu te couches sur ton lit, récite le verset du Trône depuis le début jusqu’à ce que tu le termines : «  Allah, il n’y a point de divinité en dehors de Lui, le vivant, le Substituant » et il m’a dit qu’Allah m’affecterait un gardien et que Satan ne s’approcherait pas de moi jusqu’au matin ». – les gens (de l’époque) étaient les plus soucieux d’apprendre tout ce qui était un bien. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  En réalité, il vous a dit la vérité, même s’il est un menteur.
- Tu sais à qui tu as affaire depuis trois nuits ?
- Non.
- C’est Satan. .Sahih Al-Boukhâri

Oubay Ibn Ka'b (رضي الله عنه) a rapporté que le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Ô Abou Al-Moundhir, sais-tu quel est le verset du Livre d'Allâh (le Coran) que tu as retenu et qui est le plus sublime?"
Je lui répondis : {Allâh ! Point de divinité à part Lui, le Vivant Celui qui subsiste par lui-même} (2/255)
Il me frappa alors la poitrine et me dit : "La science (qui t'a été octroyée) te singularise, Abou Al-Moundhir".Sahih Muslim

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quiconque récite le verset du trône après chaque prière obligatoire, ne sera retenu d'aller au Paradis que par la mort". an-Nasâi

Allāhu Lā 'Ilāha 'Illā Huwa Al-Ĥayyu Al-Qayyūmu اللَّهُ لَا إِلَٰهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ
Lā Ta'khudhuhu Sinatun Wa Lā Nawm ۚ لَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ
Lahu Mā Fī As-Samāwāti Wa Mā Fī Al-'Arđ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ
Man Dhā Al-Ladhī Yashfa`u `Indahu 'Illā Bi'idhnih مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِندَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ
Ya`lamu Mā Bayna 'Aydīhim Wa Mā Khalfahum يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ
Wa Lā Yuĥīţūna Bishay'in Min `Ilmihi 'Illā Bimā Shā'a وَلَا يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلَّا بِمَا شَاءَ
Wasi`a Kursīyuhu As-Samāwāti Wa Al-'Arđa وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ
Wa Lā Ya'ūduhu Ĥifžuhumā Wa Huwa Al-`Alīyu Al-`Ažīm وَلَا يَئُودُهُ حِفْظُهُمَا ۚ وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ